21 juillet 2010

Amours d'enfer de Scott Westerfeld, Melissa Marr, Laurie Faria Stolarz, Justine Larbalestier et Gabrielle Zevin.

amour_enfer_09Première critique à voir le jour sur ce blog, Amour d'enfer. Revenons d'abord sur ce qu'est cette anthologie.
En Amérique, une série d'Anthologie que nous appellerons From Hell voit le jour en 2007 avec Prom Nights From Hell sorti en France sous le titre, Nuits d'enfer au Paradis. Puis suivit Love is Hell, ce Amours d'enfer ci. Récemment, en France, nous avons eut Liaisons d'enfer au Paradis (Vacations From Hell) et au USA, ils ont eut Kisses From Hell, avec une nouvelle de Kelley Armstrong en tête d'affiche et Richelle Mead, Kristin Cast et Alyson Noel qui sont déjà bien encré en France.

Intéressons-nous désormais à Amours d'enfer.

L'anthologie s'ouvre sur une nouvelle excellente écrite par Scott Westerfeld (Uglies, Midnighters, V-Virus...) intitulé Un monde (presque) parfait. L'auteur nous plonge alors dans un futur où tout a été fait pour que l'homme ait une vie parfaite. Il n'a plus besoin de dormir car son biocorps se charge de le régénérer comme il faut, la téléportation est devenu le moyen de transport numéro 1 et ils ont un Espace Mental qui leur sert "d'Internet portative" directement implanté dans le crane. Un jour, en cours de Fléau (genre de cours d'histoires sur les soucis et maladie que l'on attrapait nous, homme du passé), le professeur lance un projet qui est celui de stopper l'une des fonctions du biocorps afin que les élèves tombent malades ou vivent comme nous. Chacun à le droit à son soucis, rhume, cécité, etc.. Nous suivons deux personnages, un garçon qui choisi de tester le sommeil et une fille qui choisi de tester les hormones (car oui, ils ont aussi un régulateurs d'hormones). Et c'est ainsi que commence réellement leur aventure ! La suite, il vous faudra la lire. Donc, comme je le disais, cette nouvelle est excellente. Parce que, bien que ce soit du Young Adult et bien qu'il y ait une romance, on sent que l'auteur ne cherche pas à la mettre en avant, mettant tout son univers au premier plan. Un univers drôlement bien construit avec toutes ces inventions futuristes. De plus, son style est très prenant, évitant des choses comme nous souler en nous expliquant toutes les différences avec notre présent d'un coup, il nous explique petit à petit, tout au long de l'histoire comment ils vivent dans ce futur. Les personnages principaux sont plutôt très attachants et on lit cette nouvelle avec beaucoup de plaisir !

love_is_hellContrairement à Nuits d'enfer au Paradis qui commençait moyennement et qui finissait sur les chapeaux de roues, ici on à un livre qui commence sur les chapeaux de roues et qui, ensuite, retombe malheureusement dans le classicisme total avant de remonter plus tard.

La deuxième nouvelle, Coup de foudre de Melissa Marr nous donne l'impression que nous allons avoir un truc assez original puisque traitant d'une créature peu connu, le Selkie. Le soucis, c'est que ce n'est pas parce qu'on parle d'autre chose que de vampire ou autre connerie que l'on ne fait pas du YA classique et déjà-vu. On se retrouve avec la configuration de l'amour impossible et juvénile tant vu. Je ne dis pas qu'on ne peut pas être original avec une histoire d'amour impossible, mais là, ça ne l'est pas. L'histoire n'est donc que sympa à lire, mais ne restera pas dans les mémoires, j'ai même déjà oublié comment elle fini.

On continu avec une histoire qui ne cherche même pas l'originalité. Le fantôme de mes rêves de Laurie Faria Stolarz. Une histoire très classique de fantôme, de maison hanté et d'amour. L'héroïne va tombé amoureuse de son ghost et celui-ci fera de même (très rapidement d'ailleurs). C'est d'ailleurs un élément qui me surprend toujours, c'est la vitesse à laquelle les personnages tombent amoureux, dès le premier regard, BOUM ! Enfin, c'est pour les jeunes filles à la base.

Ensuite vient une histoire qui cherche l'originalité et qui se voudrait plus mature... Les liens du sang de Justine Larbalestier. Là, nous nous retrouvons dans un village rappelant fortement Le village de Shyamalan (un des mes réalisateurs préférés, en passant), pas de technologie, voiture interdite, tout y est à l'ancienne et les traditions sont conservé. Bien sur, la ils ont connaissance de la ville et l'héroïne rêve même d'y partir. L'intérêt de l'histoire réside dans le fait qu'elle est raconté brièvement, on retrouve toute une parcelle de la vie de l'héroïne en très peu de temps et cela donne l'impression que c'est réellement une personne qui nous parlerai de sa vie autour d'un café. Cependant, malgré ce détail et les petites originalités au niveau scénaristique, on retrouve tout même le coup de foudre immédiat et l'amour juvénile cher à ce genre littéraire. Par contre, on note que l'auteur n'hésite pas à faire se frotter les personnages qui veulent rester vierge, à dire qu'ils se caressent partout partout, l'histoire est presque à réservé aux lectrices de 16 ans et plus. Même si plus jeune, on ne fera pas forcément le lien entre les mots et les gestes. 

Enfin, alors que l'histoire précédente commençait à vouloir être meilleures que les deux autres, la dernière remonte tout l'intérêt de l'anthologie qui n'était, jusque là, que sympa à lire. Caprice de Fan de Gabrielle Zevin raconte l'histoire d'une jeune femme tombant amoureuse (toujours ce coup de foudre ultra-rapide) d'un garçon dans une bibliothèque. Très vite, ils se mettent en couple mais le garçon reste trèèès évasif sur sa vie présente comme passé. Au final, l'héroïne finira par connaitre la réalité qui changera sa vie, littéralement.
Comme pour l'histoire précédente, on a ici réellement le sentiment que Paige (l'héroïne) nous raconte son histoire autour d'un café, mais c'est encore mieux fait que pour l'autre. L'histoire prend son ampleur dans son scénario, bien que très classique de premier abord, une histoire d'amour impossible entre deux ados, le garçon ayant un secret lui-même assez classique, j'en conviens, l'histoire remonte l'intérêt général de l'anthologie sur le public qu'elle touchera. Car elle n'a presque même rien à faire dans une anthologie Young Adult, le lecteur se laissera happer par l'histoire de Paige et pire encore, restera sur les fesses et plein d'interrogation sur la fin, qui est le meilleur final de toute l'anthologie. Ils ont bien fait de clôturer cette anthologie par cette nouvelle, merci Hachette ! 

Pour conclure, on commence sur les chapeaux de roues pour redescendre et remonter en fanfare à la fin, comme sur les montagne russe. On trouvera une première nouvelle qui nous ferra réfléchir sur nos conditions de vies actuelles et une dernière nouvelle qui nous mettra dans le doute, ne sachant pas quoi croire. Entre ça, trois nouvelles sympathique à lire mais ne révolutionnant aucunement le genre (mais bon, est-ce qu'on est obligé de révolutionner tout le temps tous les genres ?). Je conseille donc cette Anthologie, déjà aux jeunes aimant le YA, mais aussi au adultes aimant le YA, ayant aimé Nuits d'enfer... (nettement supérieur quand même) et à ceux qui veulent passer un bon moment sans prise de tête avec une entrée en matière excellent et une sortie sublimement orchestrée par ces deux auteurs que son Scott Westerfeld et Gabrielle Zevin.

Votre serviteur se fera, pour sûr, Liaisons d'enfer au Paradis, car cette collection d'anthologie continu de m'intéresser.


Commentaires sur Amours d'enfer de Scott Westerfeld, Melissa Marr, Laurie Faria Stolarz, Justine Larbalestier et Gabrielle Zevin.

    Très bonne critique comme d'habitude mon cher Cédric ! J'espère voir beaucoup de nouvelles critiques sur ce blog ^^

    Posté par Executrice, 21 juillet 2010 à 11:30 | | Répondre
  • Héhé ;)

    Super critique.
    Je n'ai pas lu ce livre (les anthologies, j'aime pas plus que ça...), mais je reconnais completement Scott Westerfeld dans l'explication que tu fais de son texte. C'est lui tout craché, on retrouve vraiment des thémes, et façons de traiter ces thèmes, récurrents, chez cet auteur !!
    Du coup, j'ai envie de lire ce livre, mais seulement pour la première nouvelles ^^
    En tout cas, moi aussi j'ai hâte de retrouver d'autres avis sur ce blog

    Posté par Rose, 22 juillet 2010 à 02:57 | | Répondre
  • Bonjour, moi j'ai adoré ce livre malgré une des histoires à laquelle je n'ai pas accrochée. J'ai commencé nuits d'enfer au paradis il y a plus d'un an mais je me suis arrêté car je ne le trouvé pas très captivant, maintenant que j'ai fini amours d'enfer je vais me replonger dans nuits d'enfer au paradis.
    Au plaisir.

    Posté par ahimsa, 24 novembre 2010 à 16:19 | | Répondre
Nouveau commentaire